X-37B : fin d’une mission de 780 jours sur orbite

La mini-navette automatique de l’armée de l’air américaine, le X37, vient d’atterrir ce 27 octobre après 779 jours et 17 heures de vol autour de la Terre.

L’avion spatial américain X-37B de l’US Air Force, une navette spatiale miniature non pilotée, a été aperçu après avoir atterri au centre spatial Kennedy le 27 octobre 2019 après sa mission OTV-5 record de 780 jours. (crédit US Air Force)

L’atterrissage s’est effectué au Shuttle Landing Facility du Centre Spatial Kennedy de la NASA à Cape Canaveral, en Floride, là où les Navettes Spatiales atterrissaient. C’est la 2e mission après OTV-4 à atterrir là, les précédentes s’étaient terminées à la base aérienne de Vandenberg en Californie.

 

Un engin militaire

L’US Air Force possède au moins deux engins spatiaux X-37B réutilisables dans sa flotte, et les deux ont effectué plusieurs vols. Ces avions spatiaux à énergie solaire ont été construits par Boeing et disposent d’une soute pour des charges utiles de petites tailles, des expériences à de petits satellites. Ils ont été conçus à l’origine pour passer jusqu’à 240 jours en orbite.

Schéma de principe du X37-B (crédit inconnu)

Les vaisseaux X-37B mesurent 8,8 mètres de long, 2,9 m de haut et ont une envergure d’un peu moins de 4,6 m. Leurs baies de charge utile ont à peu près la taille d’un plateau de camionnette, mesurant environ 2,1 sur 1,2 m.

Comparaison du X37-B et de la Navette Spatiale américaine (Shuttle) (crédit AIAA/Grantz/Boeing)

En 2011, Boeing avait parlé du développement d’une version X37-B pouvant desservir l’ISS et d’une version X37-C habitable. A ce jour, on ne sait pas si ces projets sont en cours ou pas.

Projet d’une mini-navette X37-B desservant l’ISS (crédit AIAA/Grantz/Boeing)

 

Projet d’une mini-navette X37-C avec 6 membres d’équipage (crédit AIAA/Grantz/Boeing)

 

L’avion spatial sans pilote avait décollé le 7 septembre 2017 pour sa 5e mission appelée OTV, Orbital Test Vehicle, à bord d’une Falcon 9. Il bat ainsi le record d’OTV-4 avec 718 jours dans l’espace.

À ce jour, le nombre total de jours passés en orbite pour l’ensemble du programme de véhicules de test est de 2 865 jours.

Statistiques des 5 mission OTV via @dutchspace

Peu de détails sur cette mission OTV-5 (Orbital Test Vehicle), comme pour les missions précédentes. Au moment du décollage, on savait juste que l’une des charges utiles s’appellait « Research Laboratory Advanced Structurally Embedded Thermal Spreader  » ou ASETS-II afin de tester en microgravité sur une longue durée un nouveau système de conduction de la chaleur (heat pipe en anglais), utilisé habituellement dans les satellites de télécommunication pour évacuer la chaleur des tubes RF. Un petit satellite était aussi à bord de la Falcon 9 mais on ne sait pas s’il est déployé depuis le lanceur ou depuis la navette.

Dans un communiqué, Randy Walden, directeur du Bureau des capacités rapides de la Force aérienne, a déclaré :  » Ce programme continue de repousser les limites en tant que seul véhicule spatial réutilisable au monde. Après un atterrissage réussi aujourd’hui, le X-37B a effectué son vol le plus long à ce jour et a réalisé avec succès tous les objectifs de la mission. Cette mission a notamment accueilli avec succès des expériences du laboratoire de recherche de la Force aérienne et a également permis de transporter de petits satellites. »

« Le X-37B continue de démontrer l’importance d’un avion spatial réutilisable », a déclaré la secrétaire de l’Air Force, Barbara Barrett . « Chaque mission successive fait progresser les capacités spatiales de notre pays. »

 

Secret mais repéré quand même

En août 2018, près d’un an après le décollage d’OTV-5, l’avion X-37B avait été photographié par le suiveur satellitaire basé aux Pays-Bas, Marco Langbroek. Survolant la ville néerlandaise de Leiden, l’avion volait entre 310 et 325 kilomètres d’altitude.

L’inclinaison de l’orbite à 54,5 degrés est très différente de celle des missions précédentes d’OTV et c’est ce qui a permis à l’avion spatial de rester très discret jusqu’alors.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.