Deux nouveaux astronautes pour les Emirats Arabes Unis

Les Émirats Arabes Unis (EAU) ont annoncé la sélection de deux nouvelles personnes pour leur corps d’astronautes ce 10 avril : Nora AlMatrooshi et Mohammad AlMulla.

Les 2 nouveaux astronautes des Emirats Arabes Unis : : Nora AlMatrooshi et Mohammad AlMulla (photos via Sultan AlNeyadi sur Twitter)

Ils rejoignent Hazza AlMansouri, qui a passé 8 jours dans la Station Spatiale Internationale en 2019, et Sultan AlNeyadi, son remplaçant.

Nick Hague , Alexei Ovchinin, et Hazzaa Ali Almansoori, juste avant de rentrer dans le Soyouz MS-12 le 03/10/2019 (crédit Roscosmos)

Nora AlMatrooshi et Mohammad AlMulla ont été choisis parmi 4305 candidats, dont 1400 femmes à la nouvelle sélection de l’Agence spatiale des Émirats Arabes Unis en 2019. Ils faisaient partie des derniers 14 finalistes, 9 hommes et 5 femmes. La dernière partie du choix difficile a été notamment assurée avec la participation des astronautes de la NASA Anne McClain et Jessica Meir.

La NASA participe à l’entraînement des astronautes émirati. Nora AlMatrooshi et Mohammad AlMulla rejoindront la prochaine classe d’astronautes de la NASA pour suivre la formation de base et se préparer à des missions vers la Station Spatiale et éventuellement lunaires. En effet, en septembre 2020, la NASA et le MBRSC (Mohammed Bin Rashid Space Centre) ont signé un accord pour former des astronautes des EAU au Centre Johnson à Houston. Les 2 premiers astronautes émiriens avaient déjà suivi une formation sur les systèmes de l’ISS et aux sorties spatiales dans ce centre de la NASA.

Nora AlMatrooshi est une ingénieure en mécanique de 28 ans. Elle a obtenu son baccalauréat en génie mécanique de l’Université des Émirats Arabes Unis à Abu Dhabi, avant d’occuper un poste à la National Petroleum Construction Company, où elle était également vice-présidente du Conseil de la jeunesse. AlMatrooshi s’est classé première aux EAU lors de l’Olympiade mathématique internationale 2011 et est membre de l’American Society of Mechanical Engineers (ASME).

Mohammad AlMulla, 32 ans, est un pilote de la police de Dubaï. AlMulla a obtenu son baccalauréat en droit et économie et son Executive Master of Public Administration de la Mohammed Bin Rashid School of Government de Dubaï. Pilote professionnel et instructeur de vol licencié par l’Australian Civil Aviation Authority, il était le plus jeune pilote de la police de Dubaï à 19 ans et le plus jeune entraîneur de vol à 28 ans.

Cette nouvelle sélection vient renforcer l’objectif du pays de devenir une grande nation spatiale à la fois dans le domaine des satellites, mais aussi de l’exploration lointaine, dont le premier exemple est la mission martienne Al Hamal (Hope) et aussi les vols habités [lire Les Emirats Arabes Unis, une nouvelle nation spatiale].

Publicités

1 Comment

  1. NB : 4 305 dont 1 400 femmes –> 2 099 –> ? –> 122 –> 61 –> 14 dont 5 femmes –> 4 –> 2.

    NB : en conséquence, je suppose que l’équipage de Soyouz MS-23 / ISS, vol de longue durée, environ 7 mois, prévu pour avoir lieu de mars à octobre 2023, sera ainsi constitué :
    – équipage principal : Sergei Prokopyev (2e vol) – Hazzaa AlMamsoori (2e vol) – Sultan AlNeyadi (1er vol) ;
    – doublures : x (Russe) – Nora AlMatrooshi – Mohammad AlMulla.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.