L’atterrissage de Perseverance comme si vous y étiez !

Alors prêts à vivre l’atterrissage de Perseverance comme si vous étiez sur le rover ?

Voici la vidéo publiée par la NASA le 22 février montrant le déploiement du parachute, le déploiement du rover sous la grue volante, et au final l’atterrissage en douceur sur le sol martien, réussi le 18 février dernier.

5 caméras pour « vivre » l’atterrissage

Lorsque le rover Curiosity a atterri sur Mars en 2012, une caméra a enregistré la descente et l’atterrissage. Cela a aidé les ingénieurs à comprendre ce qui se passe pendant l’une des parties les plus risquées de la mission. Pour Mars 2020, la NASA a ajouté plusieurs caméras et un microphone pour documenter davantage cette phase critique.

Position des différentes caméras de Mars 2020 dédiées à la phase de descente et d’atterrissage (crédit NASA / JPL)

Les caméras d’entrée, de descente et d’atterrissage de Mars 2020 sont :

  • Caméras «up look» de parachute : montées sur la protection arrière, regardant vers le haut pour le déploiement et le gonflage du parachute.
  • Caméra « down look » : montée sur l’étage de descente (sky crane), regardant vers le bas le rover lorsqu’il est abaissé pendant la manœuvre de la grue.
  • Caméra « up look »: montée sur le pont du rover, regardant vers le haut la phase de descente pendant la manœuvre de la grue et la séparation de la phase de descente.
  • Caméra « down look » : montée sous le rover, regardant vers le bas la surface pendant l’atterrissage.

Qu’est-ce qu’on voit dans la vidéo ?

Les images des caméras haute définition à bord de Mars 2020 (mais publiées ici en résolution dégradée) commencent à 11 kilomètres au-dessus de la surface, montrant le déploiement supersonique du parachute de 21,5 mètres de diamètre, le plus large envoyé sur Mars à ce jour.

Image de la caméra « Parachute Up-Look Camera B » (crédit NASA/JPL-Caltech)

Cela fait environ 230 secondes que Perseverance est entré dans la haute atmosphère de la planète rouge à 20 100 km/h. 

Dare mighty things

En moins d’une seconde, le parachute se déploie avec une énergie incroyable. Les ingénieurs vont pouvoir examiner les images et grâce aux motifs asymétriques pouvoir suivre les mouvements exacts du parachute sur lui-même. D’ailleurs un message codé en binaire 10 bits est dans ces couleurs : « dare mighty things » (osez des choses puissantes) et comprenant les coordonnées GPS du JPL.

Puis, à 0:31″ de la vidéo, le bouclier thermique qui a protégé Perseverance des températures élevées lors de son entrée dans l’atmosphère martienne est largué.

Image de la caméra « Rover Down-Look » (crédit NASA/JPL-Caltech)

La vue vers le bas du rover oscille doucement comme un pendule alors que l’étage de descente, avec Persévérance attaché, est suspendu à la coque arrière et au parachute, dévoilant le sol martien comme jamais.

Image de la caméra « Rover Down-Look » (crédit NASA/JPL-Caltech)

Puis l’étage de descente, le « sky crane » effectue un vol libre. Et le système de navigation entre en jeu pour trouver un site d’atterrissage acceptable. La grue décélère à l’aide de ses moteurs. Pas de flammes visibles car ils fonctionnent à l’hydrazine et donc les gaz des sorties sont de l’hydrogène et de l’azote incolores.

Image de la caméra « Rover Up-Look » (crédit NASA/JPL-Caltech)

Puis le sky crane abaisse le rover vers la surface à l’aide de 3 câbles. On voit le déploiement des roues du rover depuis la caméra « down look » de la grue, à 2’50 » de la vidéo. La descente du rover s’effectue à environ 75 cm/s.

Image de la camera « Descent Stage Down-Look » crédit NASA/JPL-Caltech)

Le panache des moteurs-fusées soulève la poussière et les petites roches, et l’atterrissage se produit : les roues de Perseverance qui entrent en contact avec la surface à 2,6 km par seconde, tout en douceur, à 3’04 » de la vidéo.

A 3’06 » de la vidéo, des lames pyrotechniques coupent les câbles qui relient le rover à l’étage de descente toujours en vol stationnaire, et le sky crane entame une manœuvre de décollage pré-planifiée pour s’écraser à distance de Perseverance.

 La caméra HiRISE à bord de Mars Reconnaissance Orbiter montre de nombreuses parties du système d’atterrissage de la mission Mars 2020 qui a permis au rover de se poser en toute sécurité au sol (crédit NASA/JPL-Caltech/University of Arizona)

Le premier son à la surface de Mars

Le microphone attaché au rover n’a pas collecté de données utilisables pendant la descente, mais il a survécu à la descente et a obtenu des sons du sol martien le 20 février.

Voici 10 secondes sur les 60 enregistrées où le vent martien est audible quelques secondes (conseil : mettez un casque) :

Enregistrement avec le bruit du rover effacé :

Enregistrement d’origine :

Un premier panorama à 360°

Le mat supportant l’instrument Supercam et 2 caméras de navigation pour diriger le rover a été déployé avec succès. Et un premier panorama de Mars par Perseverance est dévoilé.

La NASA / JPl commencent a dévoiler les images reçues par le rover. Les images haute résolution ne sont pas encore disponibles mais elles seront publiées sur ce site : https://mars.nasa.gov/mars2020/multimedia/raw-images/

Perseverance vu depuis l’orbite martienne

Voici l’endroit exact où Perseverance s’est posé :

Image Hirise de MRO du cratère Jezero (crédit NASA / JPL-Caltech / Université de l’Arizona)

Sur l’image plus haut de MRO, les différents éléments de Mars 2020 ont été repérés. Voici les images agrandies :

Le rover Perseverance au milieu du sol martien dont la poussière a été soulevé par le Sky Crane (crédit NASA/JPL-Caltech/University of Arizona)
L’étage de descente créant un 
motif de débris en forme de V qui pointe vers le rover d’où il venait (crédit NASA/JPL-Caltech/University of Arizona)
Le parachute et le bouclier arrière (crédit NASA/JPL-Caltech/University of Arizona)
Le bouclier thermique (crédit NASA/JPL-Caltech/University of Arizona)
Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.