L’actualité spatiale du 19 au 25 novembre : Long March, Vega et ISS

Une semaine calme par rapport aux précédentes mais avec 2 lancements tout de même et quelques nouvelles de l’ISS.

Arrivée du Cygnus NG-10 à l’ISS

Un nouveau cargo de ravitaillement est arrivé à la Station Spatiale Internationale le lundi 19 novembre : à lire dans le résumé de la semaine passée

Northrop Grumman's Cygnus space freighter in the grips of the Canadarm2

Capture du cargo Cygnus NG-10 le 19/11/2018 (credit NASA)

Cinq nouveaux satellites lancés par la Chine

Lundi 19 novembre, une Long March 2D a décollé à 23h40 UTC du centre de lancement des satellites de Jiuquan et a mis sur orbite basse à environ 500 km d’altitude, 5 nouveaux satellites chinois.

Décollage Long March 2D du 19/11/2018 via forum.nasaspaceflight.com

Selon le communiqué officiel, « la Chine a lancé un nouveau satellite de recherche sur l’environnement spatial et quatre nanosatellites. Parmi les quatre nanosatellites, Tianping-1A et Tianping-1B  seront utilisés pour l’étalonnage d’équipements sur des stations de contrôle au sol, tandis que Jiading-1 est le premier satellite de la constellation de satellites Xiangyun en orbite terrestre basse. Un satellite défini par logiciel, mis au point par l’Académie chinoise des sciences de l’Innovation sera utilisé pour mener des expériences sur la recherche et le développement de logiciels satellitaires à code de source libre sur des plateformes Android. Par rapport aux satellites traditionnels, un satellite défini par logiciel est plus flexible et reconfigurable. Il permet à son opérateur de conquérir divers marchés grâce à sa capacité à modifier des éléments tels que les bandes de fréquences et les zones de couverture à la demande. »

La charge utile principale de ce lancement était le satellite Shiyan Weixing-6Il n’y a pas plus de détails sur ce satellite. Shiyan signifie expérience en chinois et Weixing, satellite.

Jiading-1, ou OKW-01, est le premier satellite de communication LEO (orbite terrestre basse) de l’entreprise privée chinoise Shanghai Ok Space Co Ltd, ou Space OK. Il a une masse au lancement de 50 kg.

Tianzhi-1 est un satellite expérimental chinois développé conjointement par plusieurs instituts relevant de l’Académie chinoise des sciences (CAS) et de l’Académie chinoise des technologies spatiales (CAST) en tant que satellite de test destiné à vérifier les technologies clés des satellites définis par logiciel. Le satellite a une masse de 27 kg selon China News Service, avec des charges utiles comprenant une petite plate-forme informatique « cloud » et une caméra.

Le satellite Tianzhi 1 (credit Chinanews.com)

Il s’agissait du 34e lancement de l’année pour la Chine.

Un deuxième satellite marocain d’observation sur orbite en 1 an

Le satellite d’observation de la Terre Mohamed VI-B a été mis sur orbite mercredi 21 novembre. Son satellite jumeau Mohamed VI-A avait été lancé le 8 novembre 2017.

Le décollage a eu lieu à bord du lanceur italien Vega depuis le Centre Spatial Guyanais à 1h42 UTC. Pour le lanceur léger opéré par Arianespace, c’est le 13e succès sur 13 lancements.

Décollage VEGA VV13 / Mohamed VI-B le 21/11/2018 (credit Arianespace)

Produit par Thales Alenia Space en tant que maître d’œuvre du système et par Airbus Defence and Space en tant que co-responsable, le satellite MOHAMMED VI-B avait une masse au décollage estimée à 1 108 kg. et a été déployé sur une orbite héliosynchrone.

Une fois en orbite, il sera principalement utilisé pour la cartographie et l’arpentage, le développement régional, la surveillance agricole, la prévention et la gestion des catastrophes naturelles, la surveillance de l’évolution de l’environnement et de la désertification, ainsi que la surveillance des frontières et des côtes selon le communiqué officiel. Les 2 satellites sont au service des agences gouvernementales et militaires marocaines. Avec deux satellites, le gouvernement marocain peut collecter des images du même endroit avec une fréquence plus élevée.

Le lancement de Mohammed 6-B est la neuvième mission de l’année d’Arianespace et la deuxième et dernière en 2018 de la fusée Vega.

Mission réussie pour la capsule de rentrée japonaise HSRC

Le cargo de ravitaillement japonais HTV-7 est parti de l’ISS le mercredi 7 novembre après 41 jours amarré à la Station. Mais avant de faire sa rentrée atmosphérique destructrice, la capsule de rentrée HTV Small Re-Capsule ou HSRC a été déployée à une altitude d’environ 300 km [détails sur la capsule dans L’actualité spatiale de la semaine du 24 au 30 septembre : .. , HTV 7].

La capsule avait été assemblée par l’équipage de l’ISS sur la porte du sas du cargo avant son désamarrage :

J’avais raté l’information la semaine dernière : l’amerrissage de la capsule sous parachute a eu lieu dimanche 11 novembre vers 22h06 UTC dans l’Océan Pacifique près de Minamitorishima, une île isolée située à environ 1 850 km au sud-est de Tokyo. Un navire japonais a récupéré la capsule et elle a été ramenée au Centre spatial de Tsukuba de la JAXA le 13 novembre pour permettre aux équipes au sol d’inspecter et de récupérer les échantillons d’expériences de l’ISS rapportés sur Terre.

Récupération de la capsule de rentrée HSRC de la JAXA le 11/11/2018 (credit JAXA)

Il s’agit d’une étape importante pour ramener sur Terre des échantillons depuis l’ISS en dehors de la capacité limitée des Soyouz et en complément des cargos Dragon.

EN BREF

Anniversaire : l’ISS a 20 ans

Article à venir sur les 20 ans de la Station Spatiale Internationale dont la construction a débuté le 20 novembre 1998. [mais je suis en retard !!!]

Crew Dragon Demo-1 annoncé au 7 janvier

Le premier vol sans équipage du vaisseau Crew Dragon habitable de SpaceX a été annoncé pour un décollage le 7 janvier 2019. Le vol Demo-1 prévoit un rendez-vous de manière autonome du vaisseau spatial avec la Station Spatiale Internationale, après une mise sur orbite réussie. Après un court séjour à l’ISS, la capsule se désamarrera et retournera sur Terre lors d’un amerrissage contrôlé. Article à venir !

Illustration du décollage d’un Crew Dragon à bord d’une Falcon 9 (credit SpaceX)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.