9 astronautes dans l’ISS dont le premier Emirati

Depuis mercredi 25 septembre, ils sont désormais 9 dans l’espace et dans la Station Spatiale Internationale.

Jessica Meir, Oleg Skripochka et Hazzaa Ali Almansoori ont rejoint les 6 membres d’équipage de l’Expedition 61 déjà à bord de l’ISS.

Ils sont 9 dans l’ISS désormais. De gauche à droite, de devant à derrière : Hazzaa Ali Almansoori , Oleg Skripochka, Jessica Meir, Andrew Morgan, Aleksandr Skvortsov, Luca Parmitano, Christina Hammock Koch, Alexey Ovchinin, Nick Hague (crédit live NASA)

Une dernière Soyouz-FG pour ce vol

Le voyage s’est déroulé de façon nominale avec un décollage environ 6 heures avant leur arrivée à l’ISS.

Oleg, Jessica et Hazzaa avaient pris place à bord du vaisseau Soyouz MS-15 quelques heures avant le décollage.

Expedition 61 Crew Wave Farewell (NHQ201909250003)

De bas en haut : Oleg Skripochka, Hazzaa Ali Almansoori et  Jessica Meir (crédit NASA/Bill Ingalls)

 

Le lanceur Soyouz FG a décollé à 13:57:43 UTC précisément afin de permettre un vol spatial optimal du Soyouz MS-15 vers la Station Spatiale Internationale.

Fin d’une époque

C’est la dernière fois qu’un vaisseau Soyouz était lancé par une Soyouz FG. Les vaisseaux à venir seront mis sur orbite à l’avenir par des Soyouz 2.1b, après la qualification apparemment réussie du vol du Soyouz MS-14.

C’est aussi la dernière fois que le pas de tir n°1, appelé « Gagarin Start », a été utilisé pour l’envoi d’Hommes vers l’espace. Ce pas de tir a connu les lancements du premier satellite artificiel au monde, Sputnik, mais aussi le premier humain dans l’espace pour un vol orbital : Yuri Gagarine. Il pourrait être rénové pour le lancement des Soyouz 2, mais le transfert des lancements russes en grande partie vers Vostochny laisse présager le contraire.

Le pas de tir n°1 au Cosmodrome de Baïkonour depuis l’ISS (crédit : Alexander Gerst / ESA / NASA – 02/07/2014)

Un amarrage automatique sans soucis

Après environ 9 minutes de vol, le Soyouz MS-15 était sur orbite. Le vaisseau a alors déployé ses panneaux solaires et a commencé sa course-poursuite après l’ISS en 4 orbites terrestres.

L’amarrage en mode automatique à l’ISS a été réalisé à 19h42 UTC, au niveau du module Zvezda.

Arrivée du Soyouz MS-15 à l’ISS le 25/09/2019 – vue depuis le vaisseau (crédit live NASA)

Après les vérifications nécessaires de bonne étanchéité entre le vaisseau Soyouz et la Station, les écoutilles de part et d’autres ont pu être ouvertes et les 3 membres d’équipage du Soyouz MS-15 ont pu rentrer dans l’ISS.

Arrivée du Soyouz MS-15 à l’ISS le 25/09/2019 – vue depuis l’ISS (crédit live NASA)

Le vaisseau amène aussi 180 kg de fret : du matériel pour la réalisation d’expériences spatiales de recherches biomédicales et géophysiques, d’équipements de survie, des articles personnels pour les astronautes, mais aussi un ensemble d’équipements destinés aux sorties spatiales de l’équipage du segment américain de la Station, ainsi que des équipements de l’ESA (détail exact non connu).

Un séjour de 8 jours seulement pour l’Emirati

C’est le 3e vol spatial d’Oleg Skripochka (50 ans) et le premier pour ses 2 coéquipiers. Oleg devrait réaliser une sortie dans l’espace en novembre, la 4e de sa carrière.

Jessica Meir, 42 ans, a été sélectionnée en 2013 comme Nick Hague et Christina Hammock-Koch.

Hazzaa Ali Almansoori, 36 ans, est le premier astronaute de l’histoire des Emirats Arabes Unis (EAU). Il est le 10e « invité » de l’ISS. Ancien pilote de chasse sur F-16, il a effectué un entraînement d’un an avec l’agence spatiale russe. Hazzaa est le porte-flambeau d’une nouvelle génération aux EAU dont le programme spatial est ambitieux [(re)lire Les Emirats Arabes Unis, une nouvelle nation spatiale].

Hazzaa Ali Almansoori, premier astronaute de l’histoire des Emirats Arabes Unis (crédit MBRSC / Roscosmos)

L’astronaute va effectuer une mission de 8 jours à bord de l’ISS où il participera aux missions scientifiques en cours de la station pour étudier l’effet de la microgravité par rapport à la gravité terrestre, réalisera une vidéo de la visite de la Station en arabe, réalisera 15 expériences sélectionnées dans le cadre du concours Science in Space du MBRSC (centre spatial Mohammed Bin Rashid des EAU) pour les écoles des Émirats Arabes Unis. Les effets des voyages spatiaux sur le corps humain seront également étudiés avant et après le voyage d’Almansoori par des prélèvements biologiques.

L’astronaute émirati repartira avec le vaisseau Soyouz MS-12 le 3 octobre prochain, accompagné d’Alexey Ovchinin et de Nick Hague. Christina Koch restera à bord de l’ISS pour encore quelques mois [(re)lire Les prochaines rotations à l’ISS : les équipages des Crew Dragon et CST-10 + Thomas Pesquet dans la liste !]

Nouvelle configuration de l’ISS après l’arrivée du Soyouz MS-15 (crédit NASA live)

2 commentaires sur “9 astronautes dans l’ISS dont le premier Emirati”

  1. NB : lors du lancement, du côté US, le directeur de vol (flight director) était Ed Van Cise et la « capcom » Diane Dailey, par ailleurs contrôleuse de vol (flight controller) alors que ce poste est habituellement occupé par un astronaute.

    Oleg I. Skripochka effectue son 3e vol spatial de longue durée après Soyouz TMA-01M / ISS 25-26 et Soyouz TMA-20M / ISS 47-48.

    Jessica Meir était déjà fort connue bien avant d’être sélectionnée comme astronaute pour avoir, notamment, participé à la mission NEEMO-4 du 23 au 27 septembre 2002 en compagnie de Scott J. Kelly, Rex J. Walheim et Paul Hill, ce dernier n’étant pas un astronaute. Cela fait donc tout juste 17 ans que je la connais (de nom).
    Elle a aussi la particularité d’avoir la double nationalité US et suédoise. Son père est (ou était ?) israélien bien que né à Bagdad (Irak) et sa mère suédoise avant d’émigrer aux USA. Nous sommes tous des émigrés quelque part.
    Je pense qu’elle est née le 15 juillet 1977 bien que certaines sources parlent du 1er juillet, faudrait savoir !

    Quant à Hazzaa Almansoori, il est né le 13 décembre 1983, ce qui fait de lui le plus jeune, en valeur absolue (pas en valeur relative, c’est toujours German S. Titov – et ce depuis août 1961 !…) des hommes de l’espace, vu que c’est le seul qui soit né en 1983 et qu’avant lui, la recordwoman était Wang Yaping, née en 1980.

    Jessica devrait revenir sur Terre, au Kazakhstan, début avril 2020 en compagnie d’Oleg I. Skripochka et Andrew R. Morgan, ce dernier ayant participé aux expéditions 60-61-62, ce qui lui fera une mission de 255 jours environ.

    ***

    Jessica U. Meir et Hazzaa A. A. K. Almansoori (ou Al Mansoori) sont devenus le 25 septembre les 561e et 562e hommes (au sens large) de l’espace, vols orbitaux seuls.

    Jessica U. « Goose » Meir est devenue de ce fait le 345e astronaute US, la 64e femme de l’espace et la 50e US alors que Hazzaa A. A. K. Almansoori a permis aux EAU (UAE en anglais) de devenir le 41e pays à avoir eu un représentant en orbite.

    Dans ce classement, l’URSS et la Russie sont considérées comme étant un seul et même pays (jusqu’à la fin 1991) et il n’est pas tenu compte des nombreux astronautes (US ou autres) qui ont une double nationalité. Pour mémoire, le dernier lancement soviétique fut celui de Soyouz TMA-13 et le premier lancement russe celui de de Soyouz TMA-14.

    ***

    Pour les prochains vols pilotés, il faudra attendre 2020 (ou la toute fin 2019 mais ça m’étonnerait). Ce sera une mission US, la première depuis longtemps, avec au choix soit le Crew Dragon de SpaceX soit le CST-100 Starliner de Boeing. On verra bien. Encore faudra-t-il que les lanceurs US soient au point !… Sinon, ce sera, fin mars 2020, Soyouz MS-16.

    ***

    A noter par ailleurs, malheureusement, les décès successifs de Sigmund Jähn et de Gennadi Manakov, survenus les 21 et 26 septembre. Ce sont les 99e et 100e astronautes ou cosmonautes décédés depuis le début de l’ère spatiale, parmi ceux (562) qui ont effectué des vols orbitaux.

    Ces 100 « astro-cosmonautes » décédés sont 56 US sur 345, 39 Russes / ex-soviétiques sur 122 et 5 « autres » sur 95 (dont 2 Allemands sur 11 : Furrer et Jähn, les trois autres étant Ramon, Ockels et Kadenyuk).

    Nombres bien sûr différents si j’ajoute les vols suborbitaux et les échecs au lancement.

  2. suite

    Le 2e devrait être Sultan Al Neyadi auquel une affectation à un prochain vol a d’ores et déjà été promise.

    Il y avait 9 finalistes mais je ne connais toujours pas les noms des 7 autres.

    Les examinateurs russes étaient, entre autres, Oleg Kotov et Elena Dobrokvashina.

    A l’origine, Hazzaa Al Mansoori était affecté à la mission Soyuz MS-12 / ISS / Soyuz MS-10, mission différée suite à l’échec du lancement de Soyuz MS-10 (Ovchinin – Hague).

    « Crewing » de Soyuz MS-15 :

    1) x (Russe) – Soichi Noguchi – Jessica Meir ;
    2) x (Russe) – x – Jessica Meir (Soichi Noguchi étant alors affecté à USCV-1) ;
    3) Sergei Ryzhikov – Jessica Meir – x (US) ;
    4) Nikolai Tikhonov – Andrei Babkin – Christopher Cassidy (avec comme « doublures » Anatoli Ivanishin – Ivan Vagner – Stephen Bowen)
    (soit un changement total de l’équipage) ;
    5) Oleg Skripochka – Christopher Cassidy – Hazzaa Al Mansoori (avec comme « doublures » Anatoli Ivanishin – Stephen Bowen – Sultan Al Neyadi) ;
    6) Oleg Skripochka – Jessica Meir – Hazzaa Al Mansoori (avec comme « doublures » Anatoli Ivanishin – Stephen Bowen – Sultan Al Neyadi) ;
    7) Oleg Skripochka – Jessica Meir – Hazzaa Al Mansoori (avec comme « doublures » Sergei Ryzhikov – Thomas Marshburn – Sultan Al Neyadi).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.